© conçu par Laurent Naze (NazeGrames) .2016
© conçu par Laurent Naze (NazeGames) .2016
Géographe et militant de l’Education populaire et de l’économie sociale et solidaire, il enseigne (en anglais et en français) dans les trois îles créolophones de l’océan Indien (Maurice, Réunion et Seychelles), tant dans le secteur collège/lycée qu’à l’université. Il écrit une cinquantaine d’ouvrages universitaires et de médiation culturelle sur la réalité humaine des îles créoles tant en français qu’en anglais et notamment sur l’émergence des trois langues créoles indiaocéaniques (Lafosse et l’histoire) ; il réalise également une vingtaine d’outils (expositions) d’Education populaire en direction de la Jeunesse dans le cadre de son engagement professionnel (Il est le premier et le seul à ce jour Inspecteur de la Jeunesse et des Sports issu de La Réunion) en recherchant à chaque fois l’impossible consensus sans couper le fil du dialogue. C’est dans ce cadre qu’il a réalisé en 1997 l’exposition Languette et Grande Langue, Enjeux, acteurs et témoins du créole réunionnais.
Mario Serviable Géographe, auteur, militant
Extrait
Il faut parler. Car la lente genèse de la société créole depuis plus de trois siècles s’est faite dans l’incompréhension, l’incommunicabilité et des silences faisant office de consensus social. A l’origine, les hommes à La Réunion avaient peu de choses à se dire, si ce n’est sur le mode impératif ou sur le ton de la supplique. Tout relevait de l’ordre et de la prière. Il fallut pourtant un dialogue minimal et vital, empruntant tant à la francité qu’à la madécassité des protagonistes. La langue fut, avec les femmes partagées, le premier geste indispensable pour une possible vie commune Languette et Grande Langue, Enjeux, acteurs et témoins du créole réunionnais. Editions ARS Terres Créoles
@V. Préaudet/ ARS Terres Créoles