© conçu par Laurent Naze (NazeGrames) .2016
© conçu par Laurent Naze (NazeGames) .2016
La Rényon La Rényon Gwadloup Gwadloup Ayiti Ayiti Moris Moris Sesel Sesel Rodrig Rodrig Gwiyan Gwiyan
L'équipe du Kabarliv se lance donc à nouveau dans l'aventure d'un nouveau Salon du livre des mondes créoles. Aventure, oui ! Avec un budget que nous pouvons qualifier de modeste, amener autour du Livre créole plus de 5000 personnes,  la quasi totalité des éditeurs de La Réunion, des auteurs réunionnais – sans compter ceux venus d'ailleurs : de Guyane pour la plus éloignée, de Maurice pour les plus près,  de Rodrigues, des Seychelles, de Guadeloupe, de Martinique,  d'Haïti ; offrir, en plus de la possibilité de rencontre, d'échange avec de nombreux auteurs, des concerts gratuits de chansons, des  séances de contes, des pièces de théâtre, des performances poétiques, le tout gratuitement, et tout cela avec un budget, tout bien considéré, modeste, cela relève de la gageure. C'est pourtant ce qui a été possible en 2014, et qui le sera à nouveau en 2016, grâce – et cela est absolument magnifique –  à un dévouement, à un bénévolat que l'on avait pas connu depuis longtemps dans le domaine de la culture : aucun poète, aucun romancier, aucun chanteur, aucun musicien, aucun comédien n'a été rétribué, aucun organisateur ne l'a été non plus. Les films projetés l'ont été sans frais, et légalement ! Certes il a fallu payer un certain nombre de choses, ne serait-ce que le voyage et l'hébergement des invités extérieurs, l'impression des affiches et des programmes…  Pour cela Le Kabarliv a bénéficié de l'aide de plusieurs collectivités. Qu'elles en soit ici remerciées. Nous savons qu'elles ne nous tiendront pas rigueur si nous leur disons qu'aucun cent d'euro n'a été gaspillé, que c'est là de l'argent dépensé pour une cause noble.  À ceux  qui mettraient cette idée en doute, nous nous permettrons de rappeler que Winston Churchill, aux pires moments de la Bataille d'Angleterre, à ceux qui voulaient couper dans le budget de la culture pour financer l'effort de guerre, avait rétorqué : “Then what are we fighting for?” . "Mais alors pour quoi nous battons-nous?" "Pou kosa n'i konbate, alorsse ?"
In dézième Kabarliv ? Oui, lavé-p'assé ! N'i armète ankor ! Pou le liv kréol, dann toute kalité la kréolité. An fransé, an anglé, an portigué… Pou la léktir, pou la kultir Pou done bon manjé la lang, le zié, la tête.
Lofis
Kabarliv
@Fabrice Urbatro
L’édition 2014 en images
13-16 Avriy 2016 Le Port
kaz lofis la lang kreol- place des cheminots MEDIATHEQUE - TSA - CINEMA CASINO 
salon du livre des mondes créoles
Kabarliv la Kréolité