© conçu par Laurent Naze (NazeGrames) .2016
© conçu par Laurent Naze (NazeGames) .2016
Bann Zekrivin, Bann zartis / Ecrivains, artistes
Après un récit de vie Ailleurs est ici (2011), un ouvrage sur le journaliste penseur poète Alain Lorraine, un homme de mille parts (2014), Brigitte Croisier propose des albums photos dédiés aux arbres de La Réunion et… d'ailleurs, les flamboyants, les frangipaniers, les banians. Hommage à leur beauté et invitation à méditer leur symbolique.  
Née à Dakar au Sénégal, fille de militaire, elle grandit près du port de Toulon, avant de faire ses études à la Sorbonne dans les années 60, d’enseigner en Corse et de parcourir les pays du Sud. Elle atterrit finalement à La Réunion, où elle confie avoir trouvé son ailleurs. Professeur agrégée de philosophie et licenciée en sociologie, elle prête sa plume aux récits de vie des femmes réunionnaises, d’abord dans Témoignage chrétien de La Réunion, puis à travers les "Pages- Femmes" de Témoignages. Elle s'investit dans la Commission Culture Témoignages (CCT) et l'Association pour la Maison des Civilisations et de l'Unité Réunionnaise (AMCUR). Elle co-signe le livre d'entretiens de Paul Vergès, D'une île au monde  (Éd. L'Harmattan, 1993), participe à l'ouvrage collectif , L'île de France...et alors?, (Éd. Grand Océan-CCT, 1993) et à la biographie de René Payet, Quel diable de prêtre (Éd. Océan Editions et Éd. Khartala, 1996). Elle choisit de se raconter, à travers un ouvrage intitulé Ailleurs est ici (Éd. Océan Editions, 2011). En mai 2014, elle publie aux éditions MDA (Maison des Associations) du Port, Alain Lorraine, un homme de mille parts, un livre consacré à la vie et à l’œuvre du grand écrivain, journaliste et poète réunionnais, disparu quinze ans auparavant. http://ocean- editions.fr/pages/livre.php?TypeArborescence=auteurs&Parametre=c &LivreId=515
Brigitte Croisier Auteure, professeur agrégée de philosophie
13-16 Avriy 2016 le Port
kaz lofis la lang kreol- place des cheminots MEDIATHEQUE - TSA - CINEMA CASINO 
salon du livre des mondes créoles
Kabarliv la Kréolité
©Sulliman Issop