© conçu par Laurent Naze (NazeGrames) .2016
© conçu par Laurent Naze (NazeGames) .2016
Bann zéditèr
13-16 Avriy 2016 le Port
kaz lofis la lang kreol- place des cheminots MEDIATHEQUE - TSA - CINEMA CASINO 
salon du livre des mondes créoles
Kabarliv la Kréolité
Comment est née l’association culturelle Ankraké ? Octobre 1995, la réflexion d’un groupe de personnes ancrées dans le Sud de l’île abouti à la création de l’association ANKRAKE, un « groupaz i vanz po fé pous plidvan nout kiltir ». Pourquoi le nom Ankraké ? Le nom a été inventé sous l’impulsion des membres fondateurs. C’est une création à partir de l’interpellation employée par les orateurs, surtout les conteurs pour s’assurer que le public est bien présent, en éveil et prêt à participer : Kriké et le public répond Kraké. En quelque sorte : Zot lé la ? (Etes vous présents ?) La vocation Le groupe de personnes a voulu créer un espace de rencontre pour le dialogue et l’échange avec pour objectif de connaître et faire connaître et promouvoir la « Réyonèzté. Notamment par ses D’où son combat pour promouvoir la langue créole depuis vingt ans,  notamment comme embre de la Commission Académique de la Langue et de la Culture Réunionnaise pendant 6 ans o Konkour fonnkèr (10 éditions avec les établissements scolaires) pour sensibiliser les plus jeunes, scolarisés, à la littérature et la culture en créole ; le faire dans les classes avec les enseignants volontaires ; organiser l’intervention d’artistes, d’écrivains et favoriser l’expression de l’imagination par l’écriture avec un concours de poésie en créole. o Atelier de contes et littérature créole en milieu scolaire (plusieurs milliers de jeunes touchés) o Edition et médias pour favoriser la visibilité dela langue créole : livres (2 livres jeunesse ont été primés : Max sanm Timoris, 7 tour la malis et La-o Tapkal, Sirandane lo van), émissions de radio, 1er journal télévisé en créole, traduction, exposition (création d’une expo sur la langue et une autre sur bonbon é gato péi), édition de plusieurs ouvrages (livret mémoire, journal, recueil de fonnkèr, carte postale, livres jeunesse, traduction de bd tel que tintin…) o Participation régulière aux salons du livre (Salon du livre jeunesse de l’Océan Indien au Port, Salon de Montreuil Paris, Salon Athéna St-Pierre, Kabar liv Lo Por...)